TRAVAUX : LES CONSEILS

Afin d’adapter un édifice aux besoins actuels, tout en profitant durablement des qualités héritées du bâti ancien, il est indispensable d’aborder les travaux dans le respect du patrimoine.  Vous êtes, en effet,  les dépositaires d'un bien collectif. Le patrimoine civil (maisons, immeubles, fermes, hôtels particuliers…) fait partie d’un ensemble bâti, constitutif d'un paysage à préserver. 

 

Afin de vous épauler dans vos démarches, PATRIMOINE(S) EN BARROIS met à votre disposition un ensemble de préconisations fondées  sur la législation en vigueur et sur l'expérience de notre équipe.

 

 

LES ASPECTS TECHNIQUES

 

Avant toute intervention sur votre maison, même mineures (remplacement de menuiseries...) :

 

  • Prenez d’abord le temps de bien la connaître et de bien la comprendre. Si cela est possible, séjournez-y avant toute intervention pour bien en comprendre le fonctionnement et les éventuels problèmes.

  • Regarder, observer, identifier les traces des différentes modifications subies, comparer votre maison à celles de votre ville/village et hameaux voisins qui n’ont pas encore été restaurées. Documentez-vous, cherchez des photos ou des archives de l’habitat du Barrois dans sa version authentique.

  • Faire un maximum de photos de l’état initial, de tous les détails architecturaux typiques intérieurs ou extérieurs, elles vous aideront dans vos décisions et vous pourrez vous y reporter tout au long de vos travaux.

  • Observer l’ensoleillement, la pluie et les vents dominants, la végétation environnante, afin de bien comprendre la logique de votre maison, comme l’avaient fait nos ancêtres bâtisseurs qui ont ainsi déterminé l’orientation, l’organisation et la forme de la maison et de ses annexes, et choisi les matériaux de proximité pour l’édifier.

  • Selon qu’elle n’est destinée qu’à la résidence secondaire, ou principale, ou les deux successivement vous n’aborderez pas les aménagements de la même façon, en particulier au niveau du confort thermique. Prenez conseil auprès de notre association mais aussi du CAUE (Conseil en Architecture, en Urbanisme et en Environnement) et de Maisons Paysannes de France. Leur expérience et leurs documents vous seront précieux.

  • Lorsque votre projet sera mûr, envisagez sa réalisation par tranches en fonction des urgences et des moyens financiers. Mieux vaut retarder une tranche plutôt que de la réaliser avec une qualité médiocre que vous regretterez et qui réduira la valeur de votre patrimoine. Vous aimez votre maison, alors respectez-la. Vous pouvez lui donner du confort sans avoir à en détruire à jamais le charme et les qualités constructives.

 

 

Pendant les travaux, pensez aussi à :

 

  • Garder autant que possible les matériaux d’origine tant intérieurs qu’extérieurs, même avec un certain degré d’usure, ce sont eux qui donnent le charme à la maison. S’il en manque, essayez de vous approvisionner avec les matériaux de proximité ou de récupération locale, respectez les habitudes locales pour le toit, les enduits…

  • Conservez les éléments remarquables qui font l’identité du Barrois : tuiles canal, portes de grange et menuiseries, pierres de taille ou moellons enduits à la chaux, linteaux, cheminées, éviers de pierre, charpentes, ferronneries…

  • Faites refaire à l’identique ou restituez les éléments que vous devez remplacer comme les menuiseries...

  • Si vous devez impérativement renoncer à certains matériaux veillez à ce que leur substitut préserve l’aspect général de la maison dans son paysage (problème des tuiles mécaniques qui simulent parfois mal la vraie tuile canal ou du PVC qui dénature souvent la beauté des façades par exemple).

  • Veillez à ce que les matériaux utilisés soient compatibles avec le bâti existant : de la chaux et non du ciment trop raide et trop étanche pour le bâti ancien, des isolants perspirants pour qu’ils n’enferment pas l’humidité.

  • Veillez à respecter les volumes et les proportions habituels au bâti ancien du Barrois (si vous voulez plus de lumière multipliez les ouvertures semblables à celles existantes plutôt que de plaquer une grande baie vitrée sur une façade qui n’est pas faite pour l’accueillir).

  • Si vous devez réaliser des extensions inspirez-vous de la façon dont d’autres bâtis du secteur ont été agrandis au fil du temps, ou bien prenez le parti d’une extension contemporaine, mais veillez à son intégration avec l’existant et dans son cadre paysager.

  • Enfin, veillez à ce que les artisans que vous choisissez soient compétents sur les caractéristiques et les matériaux du bâti ancien. 

 

Notre association saura vous orienter. N'hésitez pas à nous contacter

 

 

FINANCER VOTRE PROJET

 

Pour permettre des restaurations de qualité, de nombreuses aides existent et peuvent se cumuler. Il est important de faire un point préalable en amont d’un projet pour le financer et donc le planifier au mieux.

 

Aussi, pensez à :

 

  • Rechercher toutes les aides financières directes (subventions) et indirectes (défiscalisation) possibles en contactant votre mairie et votre intercommunalité (aides au ravalement des façades notamment), le CMAL (Centre Meusien d’Amélioration du Logement) (aides à l’amélioration de l’habitat) et la Fondation du Patrimoine (défiscalisation ou subvention pour la restauration des façades, toitures et menuiseries notamment).

  • Ne réaliser aucun travaux avant l’accord écrit du ou des financeurs qui ne pourront instruire vos demandes que sur devis dans un premier temps.  

  • Réaliser les demandes d’autorisation de travaux préalables en parallèle :  déclaration préalable de travaux, permis de démolir, permis de construire.    

 

Notre association saura vous orienter. N'hésitez pas à nous contacter ! 

Travaux : Les Conseils