Le Barrois

L'association a pris le parti de limiter son domaine d'étude et d'intervention au Pays Barrois tel que le définit la loi Voynet (25 juin 1999). Ce périmètre a été choisi pour simplifier l’action sans pour autant ignorer les limites historiques du Duché de Bar qui ont fluctué au cours des siècles.

En effet le Barrois est une notion particulièrement complexe. Il s’agit du terroir ou « pays » (au sens du pagus gallo-romain qui dénommait ce territoire « Pagus Barrensis ») dont Bar-le-Duc est la ville principale.

Mais cette cité ayant été aussi la capitale du Comté puis Duché de Bar durant des siècles, le terme est parfois confondu avec ce territoire qui était, de plus, très tôt divisé (en 1301) entre un « Barrois mouvant » (rive gauche de la Meuse dans la mouvance de la France) et un « Barrois non mouvant » (rive droite de la Meuse située dans le Saint-Empire de fait et fidèle au Duché de Lorraine dont le Duché de Bar était indépendant même s’ils ont eu les mêmes ducs de 1430 jusqu’à leur rattachement à la France en 1766).

Comme est venue depuis s’ajouter la notion administrative de « Pays Barrois » qui recoupe plus ou moins le pagus gallo-romain, c’est ce périmètre sur lequel notre association se mobilise, sa taille et sa cohérence semblant plus appropriées pour les actions patrimoniales et culturelles.

Cependant, sur certains points importants qui remettent en perspective le fait que Bar-le-Duc était une capitale ducale, nous pouvons occasionnellement avoir un regard plus proche de l’ancien duché dont la taille était importante, allant jusqu’à Longwy (Meurthe-et-Moselle), Marville (Meuse) ou Briey (Meurthe-et-Moselle) au Nord, Lamarche (Vosges), Bourmont (Haute-Marne) ou Conflans-sur-Lanterne (Haute-Saône) au sud ou encore Mousson (Meurthe-et-Moselle) à l’Est, Bar-le-Duc étant finalement aux extrémités ouest de son ancien duché.

Attention, le Barrois ne doit pas être confondu avec la côte des Bar (Aube), qui comprend Bar-sur-Aube et Bar-sur-Seine, qui partage le même nom de pagus gallo-romain mais qui n’a pas d’autres points communs si ce n’est une proximité géographique (environ 80 kilomètres) qui peut troubler le non initié.